Charpente

Dans l’habitat en neuf, Caron Toitures pose des charpentes dites « industrielles » ( fermettes en bois généralement de sapin), et des charpentes traditionnelles (pannes de bois massif en sapin ou en chêne solidarisée par des chevrons).
En rénovation ou en réhabilitation, la charpente bois ou métal, fait l’objet de reprises par endroit : moisage ou changement de pannes abîmées, reprise partielle des chevrons…

La charpente industrielle préassemblée

Les fermettes en bois de sapin sont préassemblées par le constructeur et livrées sur chantier avec un plan de construction établi par un bureau d’études agréé, lequel s’est chargé d’établir les notes de calcul.
L’installation de ces pièces nécessite l’intervention d’engins de levage type grue, monte- charge… et d’hommes, qui, après avoir réceptionné les pièces maîtresses sur le bâtiment, mettent en oeuvre les contreventements en suivant le plan de pose du bureau d’études.
Liteaux et chevrons sont ensuite posés comme sur une charpente traditionnelle.

Charpente traditionnelle bois massif, lamellé collé ou nailweb

Dans le sud, les poutres _ « pannes » étant le terme professionnel _ sont en sapin massif. Mais en fonction des besoins structurels, elles sont parfois remplacées par des pannes en lamellé-collé ou de type nailweb.
Les poutres sont scellées dans la maçonnerie aux endroits prévus : les réservations.
Les chevrons et les liteaux sont fixés dessus, en vue de recevoir les éléments de couverture.

Encart

Site propulsé par accatone/resurgences